9 Exemples de comportement d’un vendeur qui incitent un client à retourner commander sur INTERNET

client

Malgré tous les investissements en communication, Street MARKETNG, mailing, emailing, on ne peut pas dire que les clients se bousculent dans les magasins de détail.

Maintenant, et pour les raisons que nous verrons plus tard, nous nous renseignons d’abord sur internet pour connaitre les caractéristiques des produits avant de nous rendre dans les magasins pour voir le produit physiquement.

Lorsqu’un client ouvre les portes de votre magasin, c’est pour obtenir plus d’informations que sur un écran digital.

Bien entendu, soyons réaliste , il est impensable d’espérer transformer chaque visiteur en client, de vendre à chaque fois.

C’est impossible. Mais nous pouvons tout de même comprendre la déception ressentie par un visiteur ,qui a pris la peine de se déplacer jusqu’à votre magasin , lorsqu’il constate le manque de formation ou de motivation du vendeur qui s’occupe de lui.

Il a des questions, et il ne reçoit aucune réponse.

Pourquoi ?

Peut être parce que le vendeur se désintéresse des demandes de son client ?

Peut être les juge t’il injustifiées ou inutiles ?

Mais possède t’il réellement tous les éléments pour pouvoir juger ?

Le client pousse les portes de votre magasin avec l’espoir d’obtenir des infos »en live » d’un vendeur EXPERT, pour son usage propre ou pour quelqu’un d’autre. Il faut tout de même reconnaître que nous éprouvons du plaisir à farfouiller dans les magasins à la recherche d’un nouveau téléphone portable, d’un PULL, ou d’une paire de chaussures , ou pour offrir à votre fils le dernier maillot de son équipe de foot préférée.

Ou tout simplement prendre un café à la terrasse d’une brasserie. Et le plus souvent, nous ressentons la désagréable impression de réaliser un échange. Notre argent contre une marchandise.

Rien de plus.

Comme si nous avions mis une pièce dans un distributeur automatique.

Sauf que là, en face du vendeur, il y a un être humain qui est en droit d’en attendre plus.

Sinon, il va fuir du magasin et retourner sur internet.

Qui ne s’est pas retrouvé abandonné dans un magasin, dans l’attente d’un vendeur qui daigne s’occuper de nous ?

Il y a quelque temps, j’étais toujours pressé à l’époque, je rentre dans une concession d’une grande marque Allemande.

Je m’arrête devant un cabriolet. Le modèle qui me plaisait depuis toujours. Lorsque je l’ai vu, j’ai su tout de suite que c’était ce que je voulais. Maintenant.

J’ai essayé d’interpeller un vendeur qui passait par là.

Il me répond »Oui Monsieur, je reviens de suite »

Il est revenu, oui

10 minutes plus tard.

A partir de là, j’ai été incapable de le prendre au sérieux.

10 minutes pour revenir vers un client. Un véhicule à ce prix là.

Ensuite, je le regardais d’un air amusé.

Amusé et désabusé…..

Je ne me prends pas pour ce que je ne suis pas.

Lorsque j’avais à peine 15 ans, je me levais à 5 h du matin, pendant mes vacances scolaires, pour aller travailler sur les marchés, vendre des fruits et légumes.

Donc, comment pourrais- je prendre de haut quelqu’un qui travaille ?

Mais là ? Est-ce son attitude ?ses mimiques, sa façon d’être, je n’en sais rien.

J’ai pris la porte. Dans l’autre sens.

Sa très brève réponse a fait office de barrage.

Quelques semaines plus tard, je trouvais le même modèle dans une autre concession.

Le jeune vendeur est venu me faire signer le bon de commande à mon domicile, a effectué la livraison ainsi que toute la prise en main.

J’ai ensuite renouvelé mes véhicules dans la même concession au même vendeur.

Ne pensez vous pas que le premier vendeur m’avait refusé comme client ?

Vous faites vraiment tout pour que vos clients retournent commander sur internet :

1/ Si vous cherchez absolument à convaincre le client que vous avez raison.
Pour le faire partir en courant, c’est ce qu’il y a de mieux.
Connaitre ses produits sur le bout des doigts est incontournable.
Mais que pensez- vous des relations humaines ?
Respecter son client, se faire accepter par lui en tant qu’expert et développer des relations sociales.
Le client n’oubliera jamais la façon dont vous l’avez traité.
Cultivez l’envie qu’avait votre client en entrant dans votre magasin

2/ Si vous ne respectez pas votre client en ayant une tenue adaptée à votre fonction.
Vous êtes vendeur. Vous devez vous faire accepter par vos clients.
Refusez d’avoir un aspect sale ou négligé.
Pas de chemise froissée ou de pantalon tenant tout seul debout.

3/ Si vous portez trop d’attention aux réseaux sociaux et aux avis.
Vous pouvez vous en servir pour vous améliorer, pas pour vous rendre malade.

4/Si vous généralisez trop les catégories de clients.
Ne les faites pas rentrer dans des catégories, dans des cases ou des colonnes.

5/ Si vous ne vous mettez jamais à la place du client.
Comment réagiriez -vous, si en venant chercher votre pantalon de costume, et l’avoir donné à retoucher, vous vous rendiez compte qu’il est trop court de 4 centimètres ?

6/ Si vous oubliez que l’opinion que s’est faite le client sur le vendeur va rejaillir sur tous les autres salariés du magasin.

7/ Si vous êtes obsédé par une seule marque.
Si demain, pour une raison ou une autre, vous connaissiez une rupture d’approvisionnement, vous faites quoi ?
Vous ne proposeriez pas une autre marque ?
Ne laissez pas votre client penser qu’il serait stupide de choisir autre chose.

8/ Si vos vendeurs sont plantés à l’entrée du magasin, les mains dans le dos, comme si ils étaient en garde à vue.

9/ Si vos vendeurs ne cherchent pas à se perfectionner, à s’améliorer sans cesse
Combien ont lu des livres ou visionné des vidéos de formation ou de perfectionnement ?

Jean


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d348071356/htdocs/solutions-immediates/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Les 29 contrôles du client mystère qui vont relancer vos ventes

Téléchargez GRATUITEMENT

top

GRATUIT - les 29 points de contrôle du client mystère qui vont relancer vos ventes

Close this popup

  • Dans quels secteurs de notre activité nous sommes mauvais ?
  • Notre façon de faire convient-elle à nos clients ?
  • Ont-ils envie de revenir dans notre magasin ?